LA BALME D'EPY

 

L'Eglise d'Epy et la Balme d'Epy

 Resserrée entre deux monticules et terminant au Nord une vallée étroite, se trouve la grotte de la Balme d'Epy et un ruisseau qui y prend sa source. Ce lieu solitaire ne se découvre que lorsque on l'approche à quelques pas. Les bois qui l'ombrageaient et l'entouraient sans doute autrefois, en faisaient une solitude complète. Nous pensons avec Désiré Monnier qu'il a dû être fort recherché par les druides pour l'accomplissement de leurs cérémonies. On avance, en s'appuyant sur l'étymologie grecque, que le nom pourrait signifier << Antre d'Osiris >> . . .

Ce qui est certain, c'est que la source portait le nom de Sainte Fontaine, comme le montre une des plus anciennes chartes écrites en langue française et conservée aux Archives du Doubs . Nous insérons cette charte remarquable dans la note 1. Il s'agit d'une donation de Manassès de Coligny à l'ordre du Temple, rédigée en 1227. La religion chrétienne est passée par là, et il n'est plus question de traditions celtiques. Les populations ont continué à y venir régulièrement en pèlerinages. Actuellement celui-ci est fixé au lundi qui suit le 15 Août. A l'entrée de la grotte se trouve une niche où on a placé une statue de la Vierge.

Pendant la Révolution, des prêtres réfractaires se sont réfugié dans la Grotte pour célébrer des messes et faire faire des premières communions aux enfants des villages environnants.

 

Sainte Bernadette devant la grotte

Vue de la grotte de la Balme d'Epy

 

Saint-Amour, Juin 2010


NOTES
  1.  


Accueil  /  histoire locale / généalogie / noms de lieux / biographies / journaux / nobles / œuvres / stéphanie / quilles / marché / guerre / domsure /nanc / valentine / graveleuse / coligny