L'ÉGLISE DE DOMSURE AU XVIIe SIECLE


L'église de Domsure est dédiée à Saint-Théodore. Le 22 Septembre 1613, l'Archevêque de Lyon, Monseigneur Denis Simon de Marquemont, en fit une description1 , lors de l'une de ses visites pastorales, en ces termes:

 

« L'après-disner nous sommes acheminez au lieu et église de St-Théodore de Domseurre2 , où messire Viator Chaussat, curé de lad 3. église, nous est venu processionnellement au devant, avec la croix, suivy de ses parroyssiens, chantant Veni creator; entrez en l'église, nous avons faict noz prières au devant le grand aultel4 puis visité le St-Sacrement que nous avons treuvé en un repositaire, posé au coing de l'aultel du costé de bize, de boys à jour; led St-Sacrement reposant en une custode de cuivre faicte en pyramide, propre à mettre un cristal ou vitre qui n'y est point, et encores en un petit ciboyre de cuivre en figure ronde où sont les communions pour les malades; il n'y a point de corporal5 soubz iceluy St-Sacrement.

Le sieur prieur6 dud. Domseurre est patron de lad. église et pour ce prent et perçoit les deux tiers des dismes et le curé l'autre tiers. Led. curé outre led. tiers de dismes a la semaille de quattre coppées de terre annuellement et deux charrées de foin et une coppe de froment pour chacun feu7 de lad. parroisse. Le luminaire est fourny par led. sieur prieur qui fournit aussy un prebstre pour dire la première messe et respondre la grande, chacun jour de festes solennelles et dimenches.

En lad. église sont les ornemens que s'ensuivent: trois nappes fort usés, une chasuble de sattin vert usé, avec une estole et manipule rouges, deux aulbes dont l'une est neufve et l'aultre usé avec leur amict, deux chandeliers de cuivre qui ont esté jadis argentés, un calice d'estain avec sa platine d'estain, bon; il n'y a point de missel, il y a un graduel à l'usage de Lyon, en velin.

En lad. église avons treuvé les chappelles suivantes, sçavoir: la chappelle St-Jean et St-Claude de laquelle les sieurs de Martignac sont patrons, à cause des Chevaluds ausquels ils ont succédé par droict de main-morte, et prébendier messire Jean-Baptiste de Martignac, clerc. Le service s'est faict cy devant par led. Chaussat, curé, le revenu consiste en un pré contenent trois charrées de foin. La vitre d'icelle est toute rompue, et ouverte et dépavée, sans habits et ornemens. Au dessoubs du cheur de lad. église y a un aultel soubz le vocable de St-Anthoyne8 auquel n'y a ny patron, ny revenu, ny prébendier, ny ornement.

Ordonnance.- Avons ordonné et enjoinct aux scindicqs et habitans faire un tabernacle de boys peinct qu'ils poseront sur le milieu dud. grand aultel pour reposer le très St-Sacrement et feront faire un tableau assez eslevé auquel feront peindre le patron de lad. église avec l'image Nostre-Dame, quelque aultre telle qu'ils voudront; comme aussy feront fere un crucifix pour mettre au devant et dessus la muraille qui est au-dessus de la naifz de lad. église et lèveront celuy qui est pour estre difforme, achepterons un missel à l'usage de Rome, un manuel, pour dire les vespres; feront réparer outre ce la maison de cure qui est fort ruinée et feront icelle mettre en tel estat que led. curé y puisse loger commodément avec son mesnage et ce en payant par icelluy la quarte partie de la despense.

Est ordonné aux sieurs de Martignat de nous fere apparoistre du droict de patronnage qu'ils prétendent en la susd. chappelle St-Claude, nous exhiberont la fondation d'icelle, dans troys moys prochains, et led. Jean-Baptiste de Martignat ses lettres de cléricature et provisions de lad. chappelle, feront refaire la vitre d'icelle, la paveront et meubleront d'habits et ornemens décens et convenables pour y faire le divin service, dans deux moys prochains, à faulte d'estre privé dud. droict de patronnage et d'estre baillé à un aultre.

Avons ordonné et enjoinct aud. curé de dire vespres en lad. église9 à aulte voix, toutes les dimenches et festes, instruire et enseigner la doctrine chrestienne et articles de la foy aux enfans de lad. parroisse et lesd. parroyssiens exhortez à venir ouyr lesd. vespres et amener leursd. enfans à lad. doctrine chrestienne, avec laquelle led. curé enseignera ceux qui en seront capables à se confesser et à recevoir les aultres sacrements. Fera aussy sonner, tous les jours le mattin, à midy et le soir l'Ave Maria quand ils entendront sonner.

Et sur les plainctes à nous faictes que led. curé est costumier de tenir avec luy de femmes de vie et fame suspectes et d'avoir refusé la confession à quelques femmes particulières ses parroyssiennes, il luy est deffendu par nous très estroictement de tenir avec soy ny fréquenter aucune femme suspecte et de se servir d'aultre que de quelque jeune garçon et ne refuser la confession à aucun de ses parroissiens, à peyne de privation de son bénéfice et aultre telle que de droict.

Nota. - Que led. curé est bien ignorant n'entendant un seul mot de latin.

Après lad. visite faicte sommes retournez aud. St-Amour, où nous avons couché. »10

 

Février 1996 Robert FAVERGE


NOTES
  1. Procès verbal de la visite générale du diocèse de Lyon faite par Illustrissime et Révérendissime Père en Dieu, Messire Denys Simon de Marquemont, Archevesque, Comte dudict Lyon, Primat de France, Conseiller du Roy en ses conseilz d'Estat, commencée le treziesme juing mil six centz treize. Accompagné de vénérable messire François du Soleil, docteur en droit, conseiller du Roy en la séneschaucée et siège présidial de Lyon, custode de l'esglise Saincte-Croix et nostre official ordinaire et métropolitain et de vénérable messire Jean Faure, prebstre, chevalier de nostre église de Lyon et procureur général de nostre archevesché, et encore accompagné de révérend père Louys Michaelis, prebstre, docteur en saincte théologie, de la compagnie de Jésus et appelé avec nous pour nostre greffier et scribe, Gabriel Basset, notaire apostolique. Denys Simon de Marquemont négocia à Rome pour Henri IV lors de son mariage avec Marie de Médicis. Il fut président de l'Ordre du Clergé aux Etats généraux de 1614. Il devait être Cardinal en 1626, l'année de sa mort, à 54 ans.
  2. Domsure. Autrefois Donceres (1250 d'après un pouillé de Lyon) et orthographié Dompseurre par Maître Cabuchet, notaire royal de 1720 à 1769. Le nom du village viendrait d'une déformation de Saint-Théodore, patron de la paroisse, en Saint-Isidore et aurait donné domus isidorius ou Domsure.
  3. lad. pour ladite, led. pour ledit
  4. On excusera l'orthographe du vieux français !
  5. Linge que le prêtre bénit et sur lequel il place le calice et l'hostie.
  6. Les moines de Gigny possédaient un prieuré à Domsure. Il est d'ailleurs curieux de retrouver beaucoup de noms de lieux à Domsure rappelant ceux de Gigny, tels que le Biolay, le Villard et Croupet.
  7. Pour chaque foyer.
  8. Saint-Antoine, patron de l'église de Beaupont, célèbre pour son cochon. A Cuiseaux, une statue le représente, les pieds au milieu des flammes, parce qu'on l'invoquait contre le Mal des Ardents que l'on nommait le feu de Saint-Antoine . Le Mal des Ardents est dû à la présence dans l'ergot de seigle de différents alcaloides dont l'ergotamine et l'acide lysergique (LSD) qui provoquent des hallucinations.
  9. Un des bénitiers en marbre a été offert au 19ème siècle par Denis Joseph Saint-Sulpice, meunier à Mailly, maire de Domsure; l'autre par la famille Bouilloux-Girard.
  10. Avant cette visite pastorale, l'archevêque s'était retiré au Château de Saint-Amour.

 

Saint Isidore, Patron des laboureurs et de l'Eglise de Domsure (Domsure = domus isidorius !). Vitrail de l'Eglise de Kappl (Tyrol).




ANNEXE

Liste des curés de Domsure:

Jean du Bodi 1520

Benoît Bellin 1533

Jean Joli 1581

Viator Chossat 1609

Jean Guichon 1845-1656

François Thynand 1656-1657

Louis Guilhermet 1657-1674

Sébastien Galyon 1674-1684

Joseph Rigollet 1684-1690

François Moreau 1690-1726

Ignace-François Moreau 1726-1762

Benoît Cabuchet 1762-1791

Révolution-Schisme 1791-1802

Louis-Antoine Fumey 1803

Jean-Baptiste Arnaud 1804-1811

George Philippe 1811-1816

Jean-Claude Mayet 1816-1818

Charles-Marie Hugon 1819-1826

Jean-Claude Dor 1827-1840

Marcellin Nyd 1840-1841

Claude-François Culas 1841




Acte du Couvent des Grands Augustins à Saint-Amour du 28 Juin 1673 où on parle du prieuré de DompSseurre et de Gigny


Note sur Monseigneur de Marquemont:

Denis-Simon de Marquemont, archevêque de Lyon, 1612-1626, était le fils de Denis de Marquemont, conseiller secrétaire du roi, et de Marie Rouillard. Il fut nommé à l'archevêché de Lyon par Louis XIII le 5 Novembre 1612, et prit possession de ce siège le 9 Mars 1613. Le Pape Urbain VIII le nomma cardinal prêtre du titre de la Trinité des Monts, le 19 janvier 1616. A la suite de cette nomination, il se rendit à Rome et y mourut le 16 novembre de la même année, à l'âge de 54 ans. C'était un grand ami de Saint-François de Sales et on sait qu'il lui fit modifier son plan primitif dans l'institution de la Visitation. C'est par une ordonnance prise à Saint-Amour qu'il créa la paroisse des Rousses ( cf Histoire de l'Abbaye de Saint-Claude de Don Benoit - 1892 - Tome II - Page 451).

Le frère de Richelieu, Alphonse-Louis du Plessis, cardinal de Richelieu, primat des Gaules, 1628-1653, fut un de ses successeurs.


 

Saint Théodore de Domsure


Accueil    histoire locale | généalogie / noms de lieux / biographies / journaux / nobles / œuvres / stéphanie / quilles / marché / guerre / nanc / valentine / graveleuse / coligny / gare / souget / philibert