AU TERME DE CETTE ETUDE

___________________________________________________________________________


Au terme de cette étude et jusqu'à preuve du contraire, il me paraît vraisemblable:
Que les Sires de Laubespin soit une branche latérale des Sires de Coligny, que les Sires de Coligny soient eux-mêmes une branche latérale des Ducs de Bourgogne.
Que l'origine de Saint Amour, Vincia gallo-romaine, soit au lieu-dit celtique Vaucenans.
Que l'église de Saint-Amour soit le lieu du temple romain dédié à Mercure et non L'Aubépin ou Nanc.
Que Guillaume de Saint Amour et son neveu ne soient pas des membres de la famille de Laubespin.


Saint-Amour, Mars 2017

Accueil