LES JOURNAUX DE SAINT-AMOUR DE 1904


En 1904, deux journaux de Saint-Amour ont été publiés:

1) le « Réveil de Saint-Amour », Organe Républicain Démocratique de la région, paraissant le Samedi, jour du marché, au prix de cinq centimes.

2) « L'Écho de Saint-Amour », journal politique, agricole et commercial, paraissant le premier et le troisième Samedi de chaque mois, également au prix de cinq centimes.

Le premier journal se situait à gauche et nettement anticlérical, le second se situait à droite.

Ces deux publications étaient nettement pamphlétaires comme on peut en juger par l'extrait suivant pris dans « L'Écho de Saint-Amour » , inspiré de la célèbre fable de La Fontaine « La cigale et la fourmi » et se rapportant aux élections municipales:

 

LE FROMAGE ÉLECTORAL

 

Un jour, Maître Sancet s'en allant au scrutin

Pliait en quatre son suffrage.

Quand X... frère Trois-Points, flairant son bulletin

Lui tint à peu près ce langage:

<< Hé ! bonjour, cher concitoyen !

Que je t'aime aujourd'hui ! Que je te veux du bien !

Sans mentir, si ton vote

Correspond bien à ta jugeotte,

Tu voteras pour moi !

Je t'en donne ma foi:

Un chemin passera sous peu devant ta porte.

Et je ferai de plus en sorte

Que l'électricité t'éclaire en plein soleil !

Tu n'auras rien vu de pareil

Je parlerai bien fort pour que l'on diminue

Le lourd impôt qui nous tue.

J'ai déjà supprimé l'octroi,

Je compte donc encor sur toi.

A ce discours doré, l'électeur ne résiste

Et victime de sa candeur

Sancet vote pour ce fumiste

Pour cet hypocrite farceur:

Or le frère Trois-Points fut élu ... Triste affaire !

Des intérêts du peuple il ne se soucia guère.

Quand il fut au Conseil, il dit: Mes bons amis,

Ce que je vous avais promis

Courez après. Sachez que dans l'assiette au beurre

J'aurai soin de choisir la portion la meilleure.

Soyez touchés de ma bonté

Je vais boire à votre santé !

Veuillez donc, s'il vous plaît, me laisser bien tranquille,

C'est ainsi que je compte administrer la ville,

Sancet honteux et tout confus

Jura mais un peu tard qu'on ne l'y prendrait plus.

A. BEL.

Les deux publications ont été arrétées au bout d'une année.


Accueil   | histoire locale | généalogie / noms de lieux / biographies / nobles / art / stéphanie / marché / guerre / domsure /nanc / valentine / graveleuse / coligny