ORIGINE DE MONTAGNA LE RECONDUIT

 


Si le village de Montagna a été Reconduit, c'est qu'il existait auparavant ailleurs ! Mais où ? Un vieux pouiller du diocèse de Lyon mentionne l'existence d'un prieuré mais aussi d'une église qui ne se trouve pas à côté: << Montanies, prioratus et non est ibi ecclesia parrochialis >>.
Le prieuré pourrait être situé sur le lieu dit << le mouthier >> . Mouthier étant un nom qui rappelle l'existence d'un monastère. Pensons à Villemotier !
L'église primitive de Montagna serait près du lieu dit << le Perrou >> où se trouve une Croix, au bord de l'ancienne route d'Orgelet qui monte de Balanod (la Vua) aux Quatre Bornes. On remarque sur la Carte de Cassini que l'on est très proche de la frontière entre la Bourgogne et la Franche Comté et que dans la forêt voisine se trouve des tas de pierres qui ne semblent être ni des murgers, ni des restes d'habitations (il y a longtemps que les habitants auraient utilisé les pierres), ni des tumulus mais qui pourraient bien marquer les anciennes frontières de la Séquanie comme les Quatre Bornes . . .
Pour ce rendre au lieu de l'ancienne église, il faut emprunter après la Croix du Perrou un chemin bien surélevé (c'est important de le remarquer) qui mène à Arbuans et dans un taillis sur la droite pourrait se trouver l'ancien cimetière de Montagna proche de l'église primitive.
Le village et son église ont pu être déplacé pour des raisons d'épidémie (la peste et la nécessité d'isoler les cimetières1), pour des raisons climatiques, pour pouvoir profiter des sources, mais aussi pour des raisons politiques. Car, il y a eu sans arrêt des conflits entre les paysans de Bourgogne et ceux de Granges de Noms avec de nombreux procès.



Carte de Cassini de Montagna (1748)


LE MOULIN DE MONTAGNA

Le Moulin de Montagna aurait été fondé par Fromont de Joudes et Humbert d'Arlay frères qui donnèrent à l'abbaye du Miroir le manse de Montagna où les religieux ont pu faire construire le Moulin. Cette charte du 15 Mai 1232 se trouve aux Archives de Saône et Loire (Réf H81/16 ADSL): << Fromundus de Geudes miles et Umbertus de Arlaco frates sciendum . . . mansum de Montaniaco locum videlicet in quo supradicti fratres possint ad libitum construere molendianum >>.

LISTE DES LIEUX DITS DE MONTAGNA: listelieuxmontagna.html

LA QUERELLE DES FRONTIERES

Règlement des litiges entre les habitants de Cuiseaux, Joudes et Vaux au Duché de Bourgogne et les habitants de Grange de Nom, Chevreaux et Balanod au Comté de Bourgogne, le 20 Juillet 1611, par un Acte commun entre les Parlements de Dijon et de Dole.
Pendant des années, il y avait eu des conflits de frontière, sur les terres agricoles et les bois, sur les pentes du Mont Février, y compris du côté de Montagna. Pour remédier à l'exaspération des populations, on fit appel à Mtre Jean Ancheman, Procureur d'office de Cuiseaux et à Mr de St Mauris, Procureur général à Dole.



 
NOTES
  1. A Saint-Amour, le cimetière des pestiférés se trouvait au Moulin Montgy. Les Grands Augustins organisaient pour la Saint Roch des processions chaque année sur ce lieu.                                                                   



Accueil